Ongles

Poster un commentaire

30 août 2012 par gregoirepolet

Elle, elle regardait, à travers la vitre, les ongles d’une autre, qui se les grattait machinalement, vernis transparent brillant, et elle se disait: ce sont ses ongles à elle. Constat, évidemment, mais dans l’instant quelque chose, peut-être la bière bue, une seule pourtant, non, deux, lui rendait le constat stupéfiant. L’autre avait une main, des ongles comme ça, un tantinet différents de ses ongles à elle, très semblables tout de même, mais d’un côté de la vitre c’étaient les ongles de cette fille, et de ce côté c’étaient ses ongles à elle, et toutes les deux, leurs ongles si semblables, elles les soignaient et elles leur donnaient du temps, et elle avait l’idée étrange, une bière, ou deux, qu’une des deux seulement aurait pu s’occuper des ongles et que cela arrange les ongles des deux, ou de toutes. Ça n’avait tellement pas de sens d’être deux, et d’avoir chacune ses ongles à soi, et de les soigner chacune et de consacrer du temps à cela. Pour qu’au final, en plus, ils se ressemblent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et recevoir des notifications de nouveaux articles par mail.

%d blogueurs aiment cette page :