La voiture esseulée

Poster un commentaire

17 août 2012 par gregoirepolet

Les petites plantes vertes qui avaient poussé sous elle, profitant de son ombre, alors que nulle part ailleurs, malgré les nombreuses fissures dans le bitume, la végétation ne parvenait à monter si haut, vingt ou trente centimètres, sur le parking, prouvaient à elles seules, jolies vies vertes, la mort de l’auto ou la mort de son propriétaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et recevoir des notifications de nouveaux articles par mail.

%d blogueurs aiment cette page :